La Lampe d'Antoine

Publié le 19/ 06/2018

D'abord un des croquis d'Antoine nous a séduit (je mets la photo) et c'est ce dessin qui nous a servi de point de départ pour développer une lampe que nous éditons et que nous avons décidé d'appeler «La lampe d'Antoine» en son honneur, parce que nous avons aimé travaillé avec lui, parce que ce projet m’a donné l'élan pour recommencer à travailler après avoir été malade et aussi, beaucoup, parce que le nom nous plait.

Quand Antoine Pillot est arrivé au studio comme stagiaire, comme j'avais été malade, nous n'avions pas encore démarré de nouveaux projets. Toutefois, Jean et moi commencions à parler de créer une lampe conjuguant le bois et la céramique.

Antoine est arrivé juste à propos. Il était enthousiaste, consciencieux et il avait le goût de travailler la céramique avec un autre matériau. Nous lui avons proposé de collaborer à la création d'une lampe conique pour aller avec quelques autres de nos objets comme le miroir et le Para-gouttes, en porcelaine blanche conjuguée à du bois. 

Nous voulions que cette lampe soit utilisable dans plusieurs positions et qu'elle puisse se transporter. Pour initier le projet, nous lui avons proposé de faire quelques croquis incluant un élément qui aurait une sorte de forme de clef que nous affectionnons et utilisons souvent, entre autres pour nos tabourets les Copains, nos lampes les Copines, nos Sur-sous et nos napperons Yul. 

Son croquis répondant à ce que nous souhaitions, Jean et moi avons ensuite continué à développer cette lampe en équipe, avec la collaboration régulière d’Antoine à la création. La recherche et le développement de la partie céramique a été réalisée par Guy Simoneau, céramiste et le tournage de bois par Éric Dumais, tourneur. Merci à Justin Dufour pour les conseils en électricité.

Renée